The music at the end of the world is beautiful.

What we know of the end of the world is beautiful. Weightless, even. Mind, media, mixed messages of rebirth and transparent endings. Gods of misfortune. Indecision. (These things exist in the shadows and are nameless.) Mobs, mayhem, sweet monstrosities. Surround the night like armor and are victims of a more perfect future.

The stars are unchained. The sun is a truth that scatters light. Laughter is a body (that dissolves itself in the surrender of your body). And when all the flowers have gone, only one sullen truth remains: everything bears fruit and is a lie.

This poem erases itself in a mirror. Re-educated by time, distillations of sex, wine, and visions of uninterrupted madness. The misdirections of centuries, sandcastles. Light is a fiction and so is philosophy. A language that burns on water. The mysteries of forests are behind us. Afternoon is salt.

9 thoughts on “The music at the end of the world is beautiful.

  1. C’est merveilleux de voir comment vous modélisez le mot et le transmutez sans autre objectif que de séduire par son essence. Votre écriture est bien plus qu’un jeu de réflexions arbitraires, c’est le pilier qui soutient la recherche, la quintessence et le mot poétique, tous deux nécessaires pour que la pensée revienne au vide de l’insaisissable, descendent jusqu’à ce qu’elle tombe sur le mot qui le détient et , seulement à travers elle, elle monte, elle grandit, elle monte … Votre poésie est une constante errance sur les chemins de l’imaginaire, un voyage de déracinement à la recherche du flou, de l’espace non parcouru qui habite la parole. Déplacements irréguliers que vous effectuez souvent en parallèle lors de la marche monotone des obligations quotidiennes. Mots et idées, idées et mots: si semblables à eux et si capricieux, constamment à la pointe de la suggestion, de l’inaccessibilité de cet univers qui change de peau à chaque seconde, capricieux dans son existence d’apesanteur qui tient à peine sur une ligne imaginaire et instable. Tout aussi insaisissable que votre envie d’écrire ce beau texte.

    Bonne journée!

    Liked by 1 person

    1. Merci, J. J’adore quand tu dis que ce poème transmute le monde sans autre objectif que de séduire par son essence. Vous avez raison et vous comprenez que souvent la poésie naît d’une sorte de convoitise. Un pas vers la beauté pour l’amour de la beauté. Merci d’avoir commenté. Happy Sunday! 🙂

      Liked by 1 person

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s